Fermeture de la piste cyclable longeant la N118

Dans le cadre des travaux de réaménagement de l’échangeur du Christ de Saclay et de la RD36 , le Conseil Départemental de l’Essonne a mis en place la fermeture partielle de la piste cyclable longeant la N118, entre l’échangeur n°8 (Christ de Saclay) et l’échangeur n°9 (giratoire de Corbeville). Cette fermeture durera jusqu’au 11 mars 2020.
Des itinéraires de déviation sont proposés aux usagers.

Pour en savoir plus : Infochantiers – EPA Paris-Saclay

Partagez l'info

2 Replies to “Fermeture de la piste cyclable longeant la N118”

  1. Bonjour
    Le texte dit « des itinéraires de replacement seront proposés ».
    Ce matin je me suis trouvée bloquée en vélo le long de la 118 sans qu’aucun itinéraire de replacement ne soit indiqué à l’endroit où j’en aurais eu besoin.
    Pouvez-vous prévoir des informations pour les vélos du même genre que celles fournies aux automobilistes lorsque des déviations sont prévues sur leur trajet ? C’est à dire sur place au moment nécessaire ?

  2. Bonjour,

    Cycliste nécessite beaucoup de résilience !
    Les circulations dites « douces » sont de beaux outils de communication et participent à la touche verte d’une entité administrative quelle qu’elle soit.
    Les quelques irréductibles ou fous, au choix, peuvent constater quotidiennement l’attention apportée aux cyclistes, piétons,…, qui se rendent quotidiennement sur leur lieu de travail sur des voies qui leur sont réservées et parfois obligatoires mais dont l’entretien régulier a depuis longtemps été oublié. Le Paris Roubaix de la piste bordant la N118 avec sa flore écologique (ronces, orties,..), ses plaques d’égoût et j’en passe. Quid du maillage structurant de ce réseau ? Hop, un bout de piste que l’on fait déboucher sur une voie de circulation sans aménagement et sans un avertissement adressé aux véhicules plus lourds.
    La mise en place de déviations pour les vélos et leur intégration au milieu de la circulation? J’aurais pu y croire mais le réveil aurait été difficile.
    Pour résumer pas d’aménagements sécurisés, pas de vélo, pas de vélo, pas besoin d’aménagement ou à la rigueur un petit bout de stabilisé pour communiquer.
    Je ne désespère pas qu’un jour la cohérence des discours et l’application sur le terrain soient en phase…

    Courage aux fous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.